Uncategorized

Evolution des chaussures

De même que pour beaucoup d’autres inventions, coutumes et objets, l’apparition de la chaussure date des anciennes civilisations.

A cette époque-là, la chaussure n’était pas seulement utilisée dans le but de protéger les pieds des gens, mais cela servait aussi en tant que symbole qui marquait les différences entre les nombreux êtres humains. Par exemple, en Egypte, uniquement le pharaon et ses subordonnés avaient le droit de porter des chaussures. Ailleurs, en Grèce, seulement les hommes libres étaient autorisés à porter des chaussures élégantes alors qu’à Rome, les esclaves marchaient pieds nus alors que les bandits et criminels le faisaient avec des lourdes chaussures en bois. A cette époque-là, la chaussure la plus courante et la plus utilisée n’était autre que les sandales, mais il existait aussi un autre type de chaussure, les bottes. Ce sont les grecs qui ont commencé à adapter les chaussures pour tout type de pieds et activité sociale, comme par exemple pour les soldats et pour les curés. Cette nouvelle variété dans le choix des chaussures généralisée par les grecs, a été imitée ensuite par les romains, chez lesquels la signification de la chaussure va s’amplifier et devenir un symbole de statut social ou même un porte bonheur.

Durant le moyen âge, nous retrouvons un changement par rapport à l’utilité donnée au port de la chaussure. On commence à ignorer toute signification symbolique pour ne garder que la question de goût esthétique. Autrement dit, la chaussure va devenir un élément pour montrer les atouts ou contrairement pour cacher les défauts aux pieds de la personne qui va les porter. A cette époque-là, ce sont les personnages publics qui vont marquer et influencer la mode. Par exemple, Godefroi de Plantagenet commença à utiliser des chaussures dans le but de dissimuler une excroissance sur la pointe de ses pieds. De plus, Charles VIII utilisait des talons avec la pointe carrée pour couvrir ses pieds avec six doigts. Il y avait aussi Louis XIV qui mit à la mode les chaussures à talons pour cacher le fait qu’il était de petite taille.

Ensuite, la révolution française au XVIIIème siècle va marquer le coup sur l’évolution de la chaussure, à partir de ce moment-là, on cherche la commodité. Du coup, les talons laissent place aux chaussures plates et aux sandales. Durant le développement industriel du XIXème siècle, de nouveaux modèles apparaissent. Grâce à la machinerie employée, à partir des années 30, nous commençons à parler de l’industrie de la chaussure et à la fin du siècle, il y aura de la production en série. Le XXème siècle sera celui des chaussures pour femmes, qui s’incorporent à la sphère publique et doivent travailler pour remplacer les hommes partis à la guerre. Le talon aiguille arrive dans les années 50. Actuellement nous trouvons des chaussures chaussures pour chaque moment et pour chaque goût personnel.



Article précédent...